Ars Scribendi

Bibliographie

 

 

Le romanesque dans l’Achilléide de Stace

Textes anciens :

Aristote, La poétique, texte, trad. et notes par R. Dupont-Roc ; préf. de J. Lallot et T. Todorov, Paris, Éd. du Seuil (Coll. Poétique), 1980.

Stace, Achilleid, intro., app. crit. et notes par O.A.W. Dilke, Cambridge, Cambridge University Press, 1954.

Stace, Achilléide, texte établi et trad. par J. Méheust, Paris, Les Belles Lettres (Coll. G. Budé), 1971.

Stace, Achilleide, Gianpiero Rosati éd., Milan, Rizzoli (Biblioteca Universale Rizzoli, L 986), 1994.

Textes modernes :

Aricò G., « L’Achilleide di Stazio : tradizione letteraria e invenzione narrativa », in H. Temporini et W. Hass, Aufstieg und Niedergang der Römischen Welt : Geschichte und Kultur roms im Spiegel der neueren forschung. Teil II, Principat : Band 32 : Sprache und Literatur (literatur der julisch-claudischen und der flavischen Zeit), Berlin, New York, Walter de Gruyter, 1986, p. 2925-2964.

Aricò G., « Rileggendo l’Achilleide », Epicedion, Hommage à P. Papinius Statius, 96-1996, Poitiers, La Licorne, 1996, p. 185-199.

Boas M., « De librorum catonianorum historia atque compositione », Mnemosyne, 42, 1914, p. 17-46.

Clogan P. M., The medieval Achilleid of Statius, intro., variantes et commentaires, Leyde, Brill, 1968.

Delarue F., « Le Palais du Sommeil : d’Ovide à Stace », Lalies, 10, 1988-1989, p. 405-410.

Delarue F., « Quintilien et le Pro Caelio », Vita Latina, 144, 1996, p. 2-14.

Delarue F., Stace, poète épique. Originalité et cohérence, Paris-Louvain, Peeters, 2000.

Fantham E., « Statius’ Achilles and his Trojan model », Classical Quaterly, 29, 1979, p. 457-462.

King K. C., Achilles. Paradigms of the war hero from Homer to the Middle Ages, Berkeley, University of California Pr., 1987.

Knoche U., Magnitudo animi, Philologus, 3, suppl. 27, 1935.

Koster S., Antike Epostheorien, Wie sbaden, Steiner (Palingenesia V), 1970.

Pöschl V., « Ouvertures rhétoriques dans la littérature latine », Calliope, I, Paris, Les Belles Lettres, 1979, p. 95-100.

Roussel M., Biographie légendaire d’Achille, Amsterdam, Hakkert, 1991.

Schetter W., Untersuchungen zur epischen Kunst des Statius, Wiesbaden, Harrassowitz, 1960.

Venini P., « Stazio poeta doctus ? », Rendiconti dell’Istituto Lombardo, 103, 1969, p. 461-476.

 

Épique et romanesque : l’exemple de deux épopées tardives, l’Enlèvement de Proserpine de Claudien et la Tragédie d'Oreste de Dracontius

Bakhtine M., « Récit épique et roman (méthodologie de l’analyse du roman) » (1941), repris dans Esthétique et théorie du roman, Paris, Gallimard, 1978, p. 439-474.

Bureau B., « Des lieux et des dieux. Quelques remarques sur les cadres spatio-temporels du Rapt de Proserpine », L’information littéraire, 4, 1999, p. 3-24.

Charlet J. L., « L’Etna, la rose et le sang. Critique textuelle et symbolisme dans le De Raptu Proserpinae de Claudien », Invigilata Lucernis, 19, 1987, p. 25-44.

Chuvin P., Chronique des derniers païens. La disparition du paganisme dans l’Empire romain du règne de Constantin à celui de Justinien, Paris, Les Belles Lettres, 1990.

Delarue F., Stace, poète épique. Originalité et cohérence, Louvain-Paris, Peeters, 2000.

Duc T., Le De Raptu Proserpinae de Claudien. Réflexion sur une actualisation de la mythologie, Berne-Francfort-sur-le-Main, Lang (Europäische Hochschulschriften. Reihe 15, Klassische Sprachen und Literaturen 67), 1994.

Duffey T., « The Proserpinean Metamyth. Claudian’s DRP and Alan of Lille’s Anticlaudianus », Florilegium, 5, 1983, p. 105-139.

Gruzelier C., « Temporal and Timeless in Claudian’s De Raptu Proserpinae », Greece and Rome, 35/1, 1988, p. 56-62.

Hardie P., The Epic Successors of Vergil : A Study in the Dynamics of a Tradition, Cambridge, Cambridge University Press (Ser. Roman literature and its contexts), 1993.

Harries J., Sidonius Appolinaris and the Fall of Rome, Oxford, Clarendon Press, 1994.

Kellner T., Die Göttergestalten in Claudians De Raptu Proserpinae. Polarität und Koinzidenz als anthropozentrische Dialektik mythologisch formulierter Weltvergewisserung, Stuttgart-Leipzig, Teubner, 1997.

Kirsch W., Die lateinische Versepik des 4. Jahrhunderts, Berlin, Akademie der Wissenschaften der DDR (Schriften zur Geschichte und Kultur der Antike, 28), 1989.

MacMullen R., Christianisme et paganisme du IVe au VIIIe siècle, Paris, Les Belles Lettres, 1998 (1996 pour l’édition originale en anglais).

Ripoll F., La morale héroïque dans les épopées latine d’époque flavienne : tradition et innovation, Louvain-Paris, Peeters, 1998.

Roberts M. J., « The Treatment of Narrative in Late Antique Literature. Ammianus Marcellinus (16.10), Rutilius Namatianus and Paulinus of Pella », Philologus, 132, 1988, p. 181-195.

Thraede K., « Epos », Reallexikon für Antike und Christentum. Sachwörterbuch zur Auseinandersetzung des Christentums mit der antiken Welt, 5, Stuttgart, Hiersemann, 1962, col. 983-1042.

Todorov T., Introduction à la littérature fantastique, Paris, Éd. du Seuil, 1970.

Van Mal-Maeder D., « Déclamations et romans. La double vie des personnages romanesques : le père, le fils et la marâtre assassine », Les personnages du roman grec. Actes du colloque de Tours, 18 - 20 novembre 1999. Édités par Pouderon B. avec la collaboration de Hunzinger C. et Kasprzyk D., Lyon, Maison de l’Orient Méditerranéen – Jean Pouilloux ; Paris, de Boccard (Coll. de la Maison de l’Orient Méditerranéen, 29, série littéraire et philosophique, 7), 2001, p. 59-72.

Wheeler S. M., « The Underworld Opening of Claudian’s De Raptu Proserpinae », Transactions and Proceeding of the American Philological Association, 125, 1995, p. 113-132.

 

Les avatars du pathos erotikon dans les Métamorphoses d’Ovide

« Pyrame et Thisbé » dans les Métamorphoses d’Ovide : l’élégiaque, tragique de l’Eros et le romanesque, épique de l’Eros ?

Textes anciens :

Aristote, La poétique, texte, trad. et notes par R. Dupont-Roc; préf. de J. Lallot et T. Todorov, Paris, Éd. du Seuil (Coll. Poétique), 1980.

Aristote, Poetics, intro., comm. et appendices par D. W. Lucas, Oxford, Clarendon Press, 1968.

Bucoliques grecs. Tome II, Pseudo-Théocrite. Moschos. Bion. Divers, texte établi et traduit par Ph. C Legrand, Paris, Les Belles Lettres (Coll. des Universités de France), 1927.

Catulle, Poésies, texte établi et trad. par G. Lafaye, 9e tirage, revu et corrigé, Paris, Les Belles Lettres (Coll. des Universités de France), 1974.

Chariton d’Aphrodise, Les Aventures de Chéréas et Callirhoé dans Romans grecs et latins, textes présentés, traduits et annotés par P. Grimal, Paris, Gallimard (Bibliothèque de la Pléiade, 134), 1963.

Diodore de Sicile, Naissance des dieux et des hommes, Bibliothèque historique, livres I et II, texte traduit par M. Casevitz, Paris, Les Belles Lettres (Coll. La Roue à livres), 1991.

Frontin, Les aqueducs de la ville de Rome, texte établi, trad. et commenté par P. Grimal, 2e éd., Paris (Coll. des Universités de France), Les Belles Lettres, 1961.

Hygin, Fabulae, P. K. Marshall éd., Münich-Leipzig, K. G. Saur (Bibliotheca scriptorum graecorum et romanorum Teubneriana), 2002.

Plaute, Térence, Œuvres complètes, textes traduits, présentés et annotés par P. Grimal, Paris, Gallimard (Bibliothèque de la Pléiade), 1971.

Textes modernes :

Bakhtine M., Esthétique et théorie du roman, Paris, Gallimard (Tel), 1978 (Moscou, 1975 – rédac. 1924-1970).

Billault A., La Création romanesque dans la littérature grecque impériale, Paris, PUF, 1991.

Bonnafé A., Eros et Eris. Mariages divins et mythes de succession chez Hésiode, Lyon, PUL, 1985.

Boucher J.-P., Caius Cornélius Gallus, Paris, Les Belles Lettres,1966.

Cazzaniga I., La Saga di Itis nella tradizione letteraria e mitografica Greco-Romana, Da Omero a Nonno Panopolitano ; I. L’Episodio di Procne nel libro sesto delle Metamorfosi di Ovidio. Ricerche intorno alla tecnica poetica ovidiana, II. Milan-Varese, Ist. Edit. Cisalp., 1950 (I), 1951 (II).

Daude C., « Éléments de la modélisation spatiale dans le roman de Chariton », Recherches en Linguistique étrangère, XV, Annales de l’université de Besançon, Paris, Les Belles Lettres, 1990, p. 67-94.

Eliade M., Aspects du mythe, Paris, Gallimard (Folio, Essais), 1962.

Estève-Forriol J., Die Trauer und Trostgedichte in der Römischen Literatur nach ihrer Topik und ihrem Wortschatz, Diss. Munich,1962.

Fabre-Serris J., Mythe et poésie dans les Métamorphoses d’Ovide, Paris Klincksieck, 1995.

Fränkel H., A poet between Two Worlds, Berkeley, University of California Press (Sather Class. Lect., XVIII), 1945.

Gaillard J., « Le sang de Pyrame », Euphrosyne, XXV, 1997, p. 100-102.

Hadot P., « Le mythe de Narcisse et son interprétation par Plotin », Nouvelle Revue de Psychanalyse, 13, 1976, p. 81-108.

Loraux N., Façons tragiques de tuer une femme, Paris, Hachette (Textes du XXe siècle), 1985.

Madelénat D., L’épopée, Paris, PUF (Littératures modernes), 1974.

Manson M., « Le mythe de Pygmalion est-il un mythe de la poupée ? », Colloque Présence d’Ovide, Azay-le-Ferron, 26-28 septembre 1980, éd. par R. Chevallier, Paris, Les Belles Lettres (numéro spécial de Caesarodunum, 17 bis, 1982), 1982, p. 101-137.

Mervaut-Jouteur I., Jeux de genre dans les Métamorphoses d’Ovide, Louvain-Paris, Peeters, 2001.

Monteil P., Beau et laid. Contribution à une étude historique du vocabulaire esthétique en latin, Paris, Klincksieck, 1964.

Otis B., , Cambridge, Cambridge University Press, 1966.

Perry B. E., The Ancient Romances. A literary account of their origins, Berkeley, University of California Press (Sather Class. Lect., XXXVII), 1967.

Pöschl V., « Kephalos und Prokris in Ovid’s Metamorphosen », Hermes, 87, 1959, p. 328-343.

Quet M. H., « Le monde du roman grec », Études de littérature ancienne, Actes du colloque des 17 - 19 déc. 1987, tome 4, Paris, Presses de l’ENS, 1992, p. 125-160.

Rohde E., Der griechische Roman und seine Vorläufer, Leipzig, 1876, 4e réimpr., Hildesheim-New York, G. Olms, 1974.

Rohde E., Psyché, trad. fr., 1928, rééd. Paris, Vrin, 2001.

Roscher W. H., Ausführliches Lexikon der griechischen und römischen Mythologie, Leipzig, B. G. Teubner, 1884-1937 (6 vol., 4 suppl.).

Saliou C., « Locus communis et mur mitoyen », Revue des Études Latines, 78, 2001, p. 9-15.

Taillardat J., « Philotès, Pistis et Foedus », Revue des Études Grecques, 95, 1982, p. 1-14.

Tronchet G., La Métamorphose à l’œuvre. Recherches sur la poétique d’Ovide dans les Métamorphoses, Louvain-Paris, Peeters, 1998.

Veyne P., L’Élégie érotique romaine, Paris, Éd. du Seuil, 1983.

Videau A., « La Célébration élégiaque de Messalla », Le Discours d’éloge entre Antiquité et Moyen Âge. Colloque de l’université de Paris-X Nanterre, 1999, Paris, Picard, 2001, p. 13-29.

Videau A., « Le romanesque des Métamorphoses ? : autour de l’aventure de Pyrame et Thisbé », Actes du colloquei international coorganisé par les groupes Styles de l'unité Sens et texte (J. Dangel, G. Declerq, M. Murat), Paris, 21-22 sept. 2000 : à paraître aux Éditions Champion.

Videau A., « Esquisse sur une évolution dans la lecture des textes poétiques latins à l’Université, Sur L’Enlèvement d’Europe», L’École des Lettres, 11, numéro spécial, Didactique des Langues anciennes (1), 1993-1994, p. 121-134.

Videau-Delibes A., Les Tristes et l’élégie romaine, Une poétique de la rupture, Paris, Klincksieck, 1991.